dimanche 27 septembre 2015

Ça se fête !

Samedi 26/9/15 : première journée Portes Ouvertes dans notre nouveau dojo de St Médard.
Des cours d'essai pour nos 3 disciplines avec de nombreux nouveaux  et futurs élèves et une super ambiance en fin de soirée avec ce fameux apéritif dînatoire désormais inéluctable.
Ça y est, on se sent bien chez nous.







dimanche 23 août 2015

5 Eléments

     La pensée Chinoise s'articule principalement autour de 3 grands concepts qui sont :
le Qi,  le Yin/Yang et les 5 Eléments.
Bien que  la théorie des 5 éléments soit le prolongement de celle du Yin/Yang, je commence par cette  dernière : "Wu Xing" 五行. 
On  la retrouve dans tous les aspects de la civilisation, de la médecine à l'astronomie, la musique, la morale, en passant par la politique... et bien-sur les arts martiaux.
Comme la théorie du Yin/Yang plus ancienne, celle des 5 éléments  est une classification des objets et phénomènes naturels. C'est une sorte de "polaroïd" du mouvement du Qi, de ses transformations à un moment donné.
"Wu" 五  signifie "5" 
"Xing " 行 signifie "avancer le pied gauche pour initier un pas" pour la partie gauche et "ramener le pied droit pour achever ce pas" pour la partie droite de la graphie.
On devrait donc  parler de 5 mouvements ou principes dynamiques plutôt que de 5 états de la nature.
 Ces 5 mouvements sont donc définis  comme suit :

BOIS / FEU / TERRE/ METAL / EAU

  • ,   bois qui pousse et dégage, part du centre et croit dans toutes les directions
  • ,  feu qui réchauffe, flambe et monte
  • ,  terre qui produit, stabilise et reste neutre
  • ,  métal  qui purifie, sépare et "plombe" 
  • ,  eau qui refroidit, est fluide coule vers le bas et s'accumule.

Le bois engendre le feu, qui engendre la terre (grâce aux cendres), dans la terre on trouve le métal qui fait naître l'eau (en fondant) et l'eau qui donne naissance à l'arbre. Mais aussi le métal coupe le bois, l'eau éteint le feu, le bois couvre la terre , le feu fond le métal et la terre endigue l'eau.

Dans le cycle des saisons, le bois correspond au printemps, le feu à l'été, le métal à l'automne et l'eau à l'hiver. La terre n'appartient à aucune saison précise car elle est au centre , le point  de référence autour duquel tournent les saisons et les autres éléments. C'est le milieu, le nœud de la figure du huit quand on englobe les 4 saisons dans une double boucle...

les cycles saisonniers
On associe à chacun des caractéristiques propres qui les définissent. Il suffit de regarder sur Google pour trouver de multiples tableaux de correspondances  avec un organe, une entraille , une couleur, une émotion, un son, un nombre....

Par la suite le Terre  a été placée entre le feu et le métal, associée à la fin de l'été.
On y voit que ces éléments ou mouvements se meuvent selon 4 cycles  dont 2 "naturels" (engendrement et domination) et 2 problématiques (excès et outrage) dont l'équilibre est rompu.
Chaque mouvement entretient des relations privilégiées avec les 4 autres : celui qui l'engendre, celui qu'il engendre, celui qui le domine et celui qu'il domine
cycle d'engendrement et de domination
Dans les arts internes, les 5 éléments ne s'expriment pas de la même manière en Taiji quan et en Xingyi quan.
En Taiji, le flux est constant alors qu'en Xingyi, il est séquencé. C'est cette discipline qui est basée directement sur cette loi.
Chacun des 5 poings ou techniques qui est la base fondamentale du Xingyi est associé à un "élément". 
Pour exemple, Piquan,  que l'on étudie en premier est une technique Métal mais de nature Bois, puis la 2e est l'eau et de nature  feu, etc...Quand on enchaîne les 5 techniques à l'entrainement, on exécute le cycle d'engendrement en appliquant les qualités de chaque élément.
Par contre, lors des exercices à 2, c'est le cycle de domination qui est nécessaire :
à une attaque du bois, on répond par du métal, (contre le bois qui pousse, on se défend avec le métal qui tranche) 
à une attaque du feu , on répond par de l'eau,..etc.
Mais chaque technique se définit aussi en 5 éléments, c-à-d que dans le Bois, il existe aussi la naissance, la croissance, la stabilité, la séparation et la descente. 
 Négliger un des éléments est une des causes d'échec de la technique.
C'est un cycle continu où la fin est aussi le commencement et vice versa.

Voila un petit aperçu de cette théorie très riche et qui nécessite une recherche permanente.


                                       

jeudi 6 août 2015

On déménage, on vous dit !

Pour que rien ne change, il faut tout changer n'est-ce pas ?
Bon alors,
- le local, c'est fait;
- la ville, c'est fait;
- le flux des élèves, ça va le faire tout seul;
- les nouvelles versions "école" Taiji et  Xingyi, c'est en cours et pour longtemps...
Reste le principal, le plus difficile et le plus indispensable : se changer soi- même !
Avec tout ça, si ça le fait pas, à mon avis, mieux vaut faire du macramé.

mercredi 1 juillet 2015

Les cours s'enchaînent et ne se ressemblent pas

Lundi, au retour du stage, nous avons repris l'entraînement au dojo.
Le retour du maître depuis 3 semaines,  plus l'impact de ce stage ont fait que les élèves présents ont changé leur attitude pendant le cours .
Au lieu de "travailler" comme d'habitude, c-à-d suivre le déroulé  sans trop réfléchir, une question sur un changement de direction  entre 2 techniques a permis à tous d'exprimer son opinion quant à une des solutions possibles.
Une simple observation d'un pied :
- pourquoi il est placé comme ça, et pas autrement,
- pourquoi il ne peut tourner que dans ce sens et pas dans celui là,
- comment peut-il aller là sans contredire les  principes du xingyi,
- et l'autre pied, que fait-il ?....
bref, ce constat sous l’œil bienveillant mais complètement neutre et muet (!) de notre maître nous a au moins fait voir que rien n'est là pour rien.
Nous n'avons pas la réponse, mais l'important, c'est de chercher et de trouver ce que nous ne savons pas ! Encore un paradoxe.
En tous cas, cela nous a permis d'entendre que pour une fois, ce cours-ci était un bon cours.
C'est suffisamment rare pour le signaler.

mardi 30 juin 2015

Dernier jour

dimanche
dernier Zen 50 mn. Tout le monde tient mieux.
3 ateliers séparés au choix, une dernière façon de s'améliorer en révisant la foule d'indices donnés.

Puis pour finir, la séance des exercices de la main collante, qui ne colle pas toujours !
sauf avec la transpiration.
Le repas final : une paella géante avec de la sangria offerte et un dernier RV sous le beau chêne pour mettre à nouveau à plat nos doutes. La chaleur anesthésie un peu mais on sent que on tient le dernier moment précieux de ce stage.
En fait, j'ai remarqué ainsi que d'autres que ce n'est pas forcement dans les grands discours de notre maître que des choses  sont dévoilées mais plutôt dans des phrases très courtes, voire laconiques ou juste un mot.
Tant pis pour celui qui n'entend pas au bon moment. Il lui faudra attendre un prochain tour.
Voilà, c'est la fin, c’est bizarre les fins.



On fait le ménage, un dernier plouf revigorant et retour à Bordeaux.
Mais c'est aussi le début...

lundi 29 juin 2015

3e jour


samedi 27.
Zen un peu plus difficile ce matin à cause du vin de la veille, de la nuit si minuscule que c'en était risible et de la position des mains tournées vers soi. 47 mn. J'avais tellement mal dans les bras que je guettais la cloche de l'église pour me situer dans le temps restant de ma douleur. Sauf que je ne l'ai pas entendu..
Ce matin, importance du centre de gravité et de l'AXE qui est notre leit- motiv de cette  année.
Yin/yang, équilibre, vide/plein, proportions, spirales, cercles, tout a été évoqué, à ceux qui pouvaient l'entendre.
Puis la suite des grands ateliers en poursuivant le travail nouveau que le maître nous soumet depuis son retour du Japon. Faire, Faire et encore Faire et toujours recommencer, tel est le karma du pratiquant d'arts martiaux !
Après le labeur, la récompense avec la piscine et l'apéro et fin de ce 3e jour.
L'osmose entre tous est bien établie et l'ambiance est au meilleur. L’accueil des gérants y est aussi pour beaucoup.



2e jour

Départ du Zen avant 7 h. Tout le monde à l heure.
Cette fois le maître a fait du zèle au zen : 53 mn de posture! Pour les nouveaux venus, c était une sacrée surprise de tenir tant de temps cette posture les bras en l air.
Le signal d arrêt en a soulagé plus d'un...
Prêts pour le travail du matin qui fut la "mémoire sensorielle". Des exercices qui permettent de distinguer ce que le mental est capable de créer  en comparaison de ce que l'imagination permet de créer. Le résultat corporel est la preuve de cette différence.  C"est ludique et persuasif même pour les plus septiques .
Puis grand atelier Qi Gong magistral.
Après le déjeuner  place aux arts internes plus précisément Xingyi Quan et Taiji Quan au choix ! C-à-d que si aucun des 2 ne convenait  pas aux stagiaires, direction Piscine et Jacuzzi à gogo.  Autre programme bis très tentant, mais à ma grande surprise tout le monde s'est glissé vers l'étude  plutôt que l'amusement. C'est vraiment une grande école que la notre !
Dans ces 2 disciplines, il y a eu beaucoup de nouveautés à montrer aux élèves,  dans les Katas. Des détails très importants ont été modifiés et la précision était de rigueur.
Mais la chaleur aussi était omniprésente et compliquait la concentration.
Personne n'a baissé les bras, et nous avons fini avec le Tui Shou (poussée de mains), sans jeu de mots.
Bref une belle journée conclue comme il se doit désormais par  un apéritif très gai lui aussi très apprécié...